Déconfinement : le boom des distributeurs de gel hydroalcoolique

France 3

Se laver les mains au savon ou au gel hydralcoolique fait partie des gestes barrières essentiels. Alors que la deuxième phase du déconfinement entrera en vigueur le 2 juin, plusieurs entreprises se sont lancées dans la fabrication de gel hydroalcoolique, d’autres dans les distributeurs.

Pour permettre de se désinfecter les mains, souvent et partout, les distributeurs de gel hydroalcoolique se sont installés en ville, et les industriels s’engouffrent dans ce marché. Avec ses colonnes sans contact, un fabricant de machines agroalimentaires croulent sous les commandes. De quoi relancer son atelier. "On commençait à sentir une baisse d’activité sur nos machines, du coup, on est ressort plus que par le haut, parce qu’on a embauché une dizaine de personnes pour fabriquer ce produit", explique Jérôme Bobet, président de Bobet Matériel. Un concept conçu en 48 heures seulement.

Des commandes venues du monde entier

Dans une usine de Lyon (Rhône), d’habitude, on fabrique des barrières automatiques, mais depuis un mois, une partie des salariés s’est reconvertie dans les bornes de distribution de gel hydrolacoolique. Lyon, Marseille (Bouches-du-Rhône), Paris, mais aussi Mexico (Mexique) ou Rabat (Maroc), les commandes arrivent du monde entier, alors l’entreprise s’organise pour industrialiser la fabrication et en produire 300 par semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne