Déconfinement : l'Assemblée de Corse acte la réouverture des collèges et lycées dès lundi

Des écoles fermées à Ajaccio, le 9 mars 2020. 
Des écoles fermées à Ajaccio, le 9 mars 2020.  (ANGELE RICCIARDI / AFP)

Cette décision fait évoluer la position du Conseil exécutif, qui avait annoncé en mai que la réouverture générale des établissements scolaires ne pourrait intervenir qu'en septembre. 

Elle ne devait intervenir qu'en septembre. L'Assemblée de Corse a acté, vendredi 19 juin, la réouverture générale des établissements scolaires à partir de lundi"Les établissements scolaires seront ouverts lundi et nous verrons bien combien d'enfants seront présents", a déclaré vendredi Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif, lors d'une session extraordinaire de l'Assemblée.

Cette décision fait évoluer la position du conseil exécutif, adoptée le 7 mai par l'Assemblée de Corse, qui avait annoncé que "la réouverture générale des établissements scolaires ne pourra[it] intervenir qu'en septembre""Le Conseil exécutif de Corse prend acte de l'évolution sanitaire et épidémiologique favorable concernant l'épidémie de Covid-19", précise un rapport adopté vendredi.

"Cette situation a conduit le président de la République à opter pour une réouverture générale de l'ensemble des établissements d'enseignement, et la réaffirmation du caractère obligatoire de la présence des élèves dans ces établissements jusqu'à la fin de l'année scolaire", écrit le président du Conseil exécutif dans ce rapport.

Un recours étudié en septembre 

Le Conseil exécutif "considère que cette décision relève de la responsabilité des autorités étatiques" et assure qu'il "continuera de créer, dans le cadre de ses prérogatives et compétences", les conditions pour que les collégiens et lycéens "qui souhaitent satisfaire au principe de l'école obligatoire" puissent le faire "dans des conditions sanitaires sécurisées".

Le préfet et la rectrice de Corse avaient déposé fin mai un recours devant le tribunal administratif, contre cette décision de ne pas rouvrir les collèges et lycées avant septembre. Il ne sera étudié qu'en septembre, le recours n'ayant pas été pris avec un caractère d'urgence, avait indiqué à l'AFP le tribunal administratif de Bastia.

Vous êtes à nouveau en ligne