Déconfinement : l'application StopCovid laissée de côté

FRANCEINFO

Du jour au lendemain, l'application StopCovid est passée de sujet majeur à inexistant. Que s'est-il passé pour qu'Édouard Philippe la mette de côté ? Alexandre Peyrout, du service politique de France Télévisions, explique.

Un sérieux problème de timing. Initialement, c'est autour du traçage numérique que devait tourner le débat à l'assemblée nationale, mardi 28 avril, mais Édouard Philippe l'a dit : "L'application est encore loin d'être prête." "On ne connait pas encore complètement la méthode de collecte des données, il est difficile de débattre et voter sur un projet en cours de développement", analyse Alexandre Peyrout, journaliste du service politique de France Télévisions.

Idée non abandonnée

Au-delà de ces considérations techniques, c'est une épine politique qu'Édouard Philippe s'est retirée du pied. Une majorité de l'opposition est défavorable à une telle application, tant elle empiète sur les libertés publiques. Mais ce répit est de courte durée. "Le Premier ministre a annoncé que, dès qu'elle sera prête, un débat suivi d'un vote sera organisé dans l'hémicycle", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne