Déconfinement : "Il faut se rapprocher le plus possible des situations locales", explique François Bayrou

François Bayrou, maire de Pau et président du MoDem, invité le 10 janvier 2019 de franceinfo.
François Bayrou, maire de Pau et président du MoDem, invité le 10 janvier 2019 de franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Invité du "8h30 franceinfo" mercredi, le maire de Pau estime qu'en matière de déconfinement, il ne faut pas "appliquer la même règle à tout le monde parce que les situations ne sont pas les mêmes" selon les territoires.

"Il faut se rapprocher le plus possible des situations locales", estime François Bayrou, le maire de Pau et ancien ministre de l’Education nationale, sur franceinfo mercredi 22 avril. Le gouvernement envisage un déconfinement progressif à partir du 11 mai, dont les modalités seront présentées dans les prochains jours.

>> Retrouvez les dernières informations sur le coronavirus dans notre direct

Pour le président du MoDem, il faut "qu'on n'essaie pas d'appliquer la même règle à tout le monde parce que les situations ne sont pas les mêmes", aussi bien entre les régions qu’en leur sein. "L'organisation française est tellement centralisée, tellement uniforme, de ce point de vue-là. Il y a beaucoup de leçons à tirer de cette crise si grave que nous sommes en train de vivre", assure-t-il.

Faire "confiance au terrain"

François Bayrou prend notamment l’exemple des écoles. Jean-Michel Blanquer a présenté, mardi, les pistes pour la réouverture des établissements scolaires après le 11 mai.  Une "rentrée très progressive", qui pourrait s'étaler sur trois semaines. Pour le maire de Pau, ce sont les élus locaux qui sont les plus à même de savoir ce qu’il faut faire. "Il y a cet équilibre à trouver entre l'école et la maison et je suis persuadé qu'on peut le faire pourvu que l'on fasse confiance au terrain, affirme le président du MoDem.

Qu’on rompe avec cette habitude française que je trouve déplorable, que tout soit enfermé avec la même norme, la même règle, les mêmes obligations alors que les situations sont extrêmement différentes.François Bayrou, le maire de Pauà franceinfo

Selon l'ancien ministre de l'Education nationale, entre une école rurale et une école urbaine, dans une région beaucoup touchée par le coronavirus ou plutôt épargnée, la question du déconfinement ne se pose pas de la même manière.

500 000 masques commandés

"Le maire de Pau va mettre en place toute les protections nécessaires", affirme François Bayrou. Il va proposer des masques, du gel, une organisation des entrées et des sorties des écoles pour éviter que les citoyens se croisent. "Pour ma part je ne crains pas ce qui va se produire", martèle le président du MoDem. Pour lui, le système scolaire, les élus locaux et la France sont en mesure de faire face.

Plus largement dans sa ville, le maire de Pau va livrer des masques à toute la population : "Nous allons distribuer des masques à tous les habitants de la ville. On en a commandé 500 000 pour la ville et l'agglomération et si on peut, on ira vers l'ensemble du Béarn."

Vous êtes à nouveau en ligne