Déconfinement : est-ce la prudence ou l’impatience qui domine chez les Français ?

FRANCE 2

Comment donner à la reprise économique, toujours fragile, de l’oxygène ? Quelle sera la nouvelle étape de déconfinement en France ? Autant de questions qui restent en suspens samedi 13 juin, à 24 heures de l’allocution du président de la République.

Dans les cuisines d’un restaurant francilien, les fourneaux ont redémarré, mais pas le service en salle. Cela fait trois mois que les tables n'ont pas été dressées. 40% de fréquentation en mois : pour Alexandre Clément, directeur régional de la chaîne de restaurants Buffalo Grill, les retours en terrasse ne suffisent pas à combler les pertes. "Ça fait trop longtemps que ça dure. Afin de retrouver l'équilbre financier, il faut absolument qu’on puisse de nouveau exploiter l’ensemble de nos sites, y compris l’intérieur de nos restaurants", argue-t-il.

"Il ne faut pas se presser"

Certains ne voient pas le bout du tunnel. Dans une discothèque de Montpellier (Hérault), les platines sont déjà branchées. Pour le gérant, aucune raison de rester fermé alors que la plupart des secteurs redémarrent. Mais les Français sont-ils aussi impatients que leur commerçants d’accélérer le déconfinement ? "Il ne faut pas se presser pour ne pas que ça recommence", tempère un passant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne