Déconfinement : des transports en commun très contrôlés

France 2

Comment gérer l'afflux de personnes dans les transports en commun à partir du 11 mai ? Une question épineuse qui laisse perplexe aussi bien les autorités que les dirigeants de la RATP.

Des quais bondés, où la distanciation sociale est inapplicable : c'est un scénario que redoute la RATP, alors qu'il s'est produit à de nombreuses reprises pendant le confinement. Pour éviter cette situation à partir du 11 mai, la société de transports et le gouvernement ont officialisé au 8 mai les différents dispositifs. Pour gérer le flux de passagers, 60 stations de métro resteront fermées le 11 mai. Des fermetures qui pourraient être plus importantes selon l'affluence observée.

"Nous n'hésiterons pas à fermer les stations en temps réel"

"Si nous voyons que l'ordre public n'est pas respecté, si les mesures sanitaires sont insuffisamment respectées, nous n'hésiterons pas à fermer les stations en temps réel", indique Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État aux Transports. 3 000 agents RATP vont être mobilisés pour accompagner les voyageurs et opérer des contrôles. Pour circuler aux heures de pointe, c'est-à-dire de 6 h 30 à 9 h 30, puis de 16 h à 19 h, une attestation de son employeur sera nécessaire.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne