Déconfinement : des célébrations du D-Day sans la présence de vétérans étrangers

FRANCE 3

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, des soldats américains, britanniques et canadiens participaient à la libération de la France en débarquant sur les plages normandes. Les cérémonies du D-Day attirent d'habitude des milliers de visiteurs, mais cette année, au vu du contexte sanitaire, aucun vétéran étranger ne fera le déplacement.

Un matin de juin, avec ses rideaux de commerce fermés, Arromanches-les-Bains (Calvados) a comme des airs de station balnéaire déserte, plongée dans la torpeur d'un hiver ensoleillé. "On est au mois de juin, mais on dirait le mois de janvier. Il n'y a personne, c'est tout à fait inhabituel. On a déjà eu ici jusqu'à 100 000 personnes un 6 juin", explique Marcel Bastide, le maire de la commune.

Pas de vétérans étrangers aux cérémonies

Il y soixante-quinze ans, à l'heure où la marée s'était retirée, au pied des falaises, la toute première page de l'histoire des commémorations s'écrivait. "Quand on voit les images du 6 juin 1945, avec les vétérans debout en train de défiler, et que maintenant on les voit en fauteuil, on se dit que le temps passe vite. Cette année, on ne pourra même pas dire ça, puisqu'ils n'auront pas la possibilité d'assister aux cérémonies", précise Frédéric Sommier, directeur du musée du débarquement d'Arromanches. En raison de la crise sanitaire, la municipalité a décidé de célébrer dans l'urgence les commémorations, sans la présence des vétérans étrangers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne