Déconfinement : comment le port du masque change les interactions sociales

FRANCE 2

Devenu une norme à appliquer, le port du masque s'invite dans les échanges sociaux et change donc la manière de communiquer. 

C'est devenu la norme depuis le début du déconfinement. Le port du masque dans les lieux publics est globalement respecté dans par la population, et inévitablement cela a des répercussions sur nos rapports aux autres. Dans une famille de Strasbourg (Bas-Rhin), on ne plaisante pas avec le port du masque. À chaque sortie, tout le monde en a un. "C'est un peu chaud au soleil, mais c'est le prix à payer pour pouvoir vivre de nouveau ensemble", déclare fataliste Line Fabing Keller. "Une fois qu'on l'a mis, il ne faut pas le toucher. Donc on le met en sortant et on l'enlève quand on n'en a plus besoin", explique un Strasbourgeois qui s'apprête à prendre un vélo.

Le ressenti est différent

Le masque s'est invité dans la vie de la population, dans la rue ou au travail, et il ne facilite certes pas la vie. Car sans voir le bas du visage, il est difficile de communiquer normalement. "On ne sait pas comment la personne réagit, on échange, on voit que ça marche. L'échange se passe, mais on a moins le ressenti réel de ce qu'a perçu la personne en face", décrypte le Dr Olivier Relier, généraliste et morphopsychologue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne