Déconfinement : ce qui change (et ce qui ne change pas encore) à partir d'aujourd'hui

Les employés de la brasserie Les Deux Magots préparent la terrasse pour la réouverture, le 1er juin 2020 à Paris.
Les employés de la brasserie Les Deux Magots préparent la terrasse pour la réouverture, le 1er juin 2020 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

La réouverture des cafés et restaurants en zone verte, celle des terrasses à Paris, ainsi que la levée de la règle limitant les déplacements dans un rayon de 100 kilomètres font partie des principales mesures de la deuxième phase de sortie du confinement, à partir de mardi.

"La liberté va redevenir la règle et la contrainte constituera l'exception", a résumé le Premier ministre Edouard Philippe. La deuxième étape du déconfinement débute mardi 2 juin. Des mesures sanitaires strictes, prises afin de freiner la propagation du coronavirus, sont levées, mais d'autres vont rester en vigueur. Tout le territoire n'est pas non plus logé à la même enseigne. Voici donc ce qui va changer (ou non) dans le quotidien des Français déconfinés, alors que le repli de l'épidémie se confirme jour après jour. 

Fin de la limite des 100 km

La limitation des déplacements dans un rayon de 100 kilomètres autour du domicile, sauf motif professionnel ou familial impérieux, prend fin mardi. Entrée en vigueur le 11 mai, cette mesure visait à éviter une propagation du virus à des zones jusque-là épargnées. Les préfets pourront toutefois, si nécessaire, à nouveau restreindre les déplacements afin de lutter contre la propagation du virus, à l'échelle des départements ou de manière plus localisée. 

En zone verte, réouverture des bars et restaurants 

Fermés depuis le samedi 14 mars à minuit, les cafés, bars et restaurants sont autorisés à rouvrir mardi en zone verte. Suivant les recommandations du Haut Conseil de la santé publique, l'exécutif n'a pas retenu la piste d'un espace obligatoire de quatre mètres carrés par convive, redoutée par les restaurateurs. Ils doivent tout de même respecter des règles sanitaires strictes : 10 personnes maximum par table, un mètre au moins entre les groupes et consommation debout interdite dans les bars.

En zone orange, réouverture des terrasses seulement 

En zone orange, c'est-à-dire en Ile-de-France, à Mayotte et en Guyane, seules les terrasses seront autorisées à rouvrir. A Paris, la mairie a annoncé que les bars, cafés et restaurants pourraient s'étendre gratuitement sur une partie de l'espace public : trottoirs, places de stationnement, voire quelques rues fermées à la circulation. En respectant toutefois les règles de bon voisinage : "Pas de bruit, pas de musique, fermeture à 22 heures".

L'application StopCovid téléchargeable

L'application StopCovid doit être disponible mardi à partir de midi. Cet outil de traçage des cas contacts, voulu par le gouvernement, doit permettre d'en prévenir les utilisateurs s'ils ont été en contact avec des personnes contaminées par le coronavirus. Elle fonctionnera par Bluetooth et alertera ses détenteurs si ces derniers se sont trouvés à moins d'un mètre et pendant au moins 15 minutes d'une personne contaminée par le coronavirus.

Réouverture des lieux culturels et sportifs en zone verte uniquement

Les piscines, gymnases, salles de sports, parcs de loisirs, salles de spectacle et théâtres rouvrent mardi dans les zones vertes. Dans les zones orange, leur réouverture est programmée pour le 22 juin. Les cinémas en revanche resteront fermés jusqu'au 22 juin sur l'ensemble du territoire.

Si les sports collectifs restent en revanche interdits jusqu'au 22 juin, les sportifs professionnels vont pouvoir reprendre le 2 juin "avec protocole strict", selon la formule d'Edouard Philippe.

Réouverture progressive des collèges et des lycées

Tous les collèges et écoles de France métropolitaine vont rouvrir, ainsi que les lycées des départements des zones vertes, mais de manière progressive, ce qui fait que tous les élèves ne reprendront pas dès mardi.

Le masque est prescrit pour "les collégiens et les lycéens lors de leurs déplacements" ainsi que pour les personnels des établissements accueillant des enfants. Les enseignants n'ont toutefois pas à le porter "lorsqu'ils font cours et sont à une distance d'au moins un mètre des élèves".

Réouverture des hôtels et campings en zone verte

Les hébergements touristiques, les villages vacances et les campings pourront ouvrir à partir du 2 juin en zone verte, après le 22 juin en zone orange.

Les colonies de vacances pourront rouvrir à compter du 22 juin, avait précisé le Premier ministre.

Réouverture progressive des musées et monuments

La réouverture des musées et monuments nationaux redevient possible. Mais, en pratique, elle va s'étaler pendant un mois et demi, avec une réouverture prévue seulement en juillet pour plusieurs établissements. 

Le château de Chambord rouvre ainsi le 5 juin, celui de Versailles le 6 juin, mais le musée d'Orsay ne rouvrira que le 23 juin, le MuCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) de Marseille le 29 juin, le centre Pompidou le 1er juillet et le musée du Louvre le 6 juillet.

Le port du masque y sera obligatoire et "les règles de distanciation physique devront y être respectées", a assuré le Premier ministre. Les petits musées pouvaient déjà accueillir du public depuis le 11 mai.

Réouverture des parcs, jardins, plages et lacs

Les parcs et jardins, mais aussi les plages et les lacs encore fermés, sont de nouveau accessibles aux promeneurs à partir de mardi sur l'ensemble du territoire. La réouverture des parcs et jardins avait été anticipée dès le week-end de Pentecôte à Paris.

Les mariages de nouveau célébrés

"On va pouvoir enfin recommencer à célébrer des mariages", s'est félicité le Premier ministre. Mais les convives devront être "extrêmement attentifs à la distanciation physique et aux règles de densité" dans les lieux de culte et les mairies où seront célébrées les noces. En revanche, rien ne dit que les festivités organisées dans la foulée (cocktails, repas, soirées dansantes...) pourront avoir lieu.

Sauf annonce contraire, de tels rassemblements privés de plus de 10 personnes ne pourront se tenir que dans une habitation.

Les rassemblements publics toujours interdits

Autorisés depuis mi-mai dans la sphère privée, les rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public restent eux interdits au moins jusqu'au 21 juin, sauf exceptions, que franceinfo détaille ici

Le masque obligatoire dans les transports en commun

Le port du masque de protection est imposé à "toute personne de 11 ans ou plus" à bord des trains, avions, bateaux, dans les transports en commun et aussi dans les gares et aéroports. 

Dans les transports en Ile-de-France, l'attestation employeur reste également nécessaire aux heures de pointe "au moins jusqu'au 22 juin", selon les déclarations du secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sur BFMTV dimanche.

Le trafic des trains encore réduit

La SNCF sera de nouveau en mesure de commercialiser l'ensemble de ses billets de train à compter de la mi-juin, a annoncé le secrétaire d'Etat aux Transports. La restriction d'un siège sur deux neutralisé dans les TGV, qui avait été imposée à la SNCF afin de respecter les règles de distanciation, sera levée, a indiqué Jean-Baptiste Djebbari.

Les vols pour la Corse et l'Outre-mer toujours restreints

Les déplacements aériens au départ ou à destination de la Corse et des départements et régions d'outre-mer sont interdits jusqu'à nouvel ordre, sauf pour un "motif impérieux d'ordre personnel ou familial", une raison de santé relevant de "l'urgence" ou un besoin professionnel ne pouvant être différé, précise un décret paru lundi au Journal officiel.

Les déplacements à l'étranger toujours limités

Les restrictions aux frontières sont maintenues jusqu'au 15 juin. Mais la France est favorable à leur réouverture à cette date, "si la situation sanitaire le permet, sans quatorzaine pour les voyageurs en provenance de pays européens", selon le chef du gouvernement. Des mesures de réciprocité seront par ailleurs appliquées aux voyageurs venus de pays qui instaurent des dispositifs de quarantaine pour les Français qui se rendent sur leurs territoires.

Toutes les restrictions prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire doivent être réévaluées le 22 juin.

Vous êtes à nouveau en ligne