Alternatives numériques, préparation d'expositions futures : les petits musées tentent de résister malgré la crise

FRANCE 3

Les petits musées, toujours fermés en raison de la crise sanitaire, peinent à se projeter. Mais beaucoup tentent de résister en préparant de futurs événements et en proposant des alternatives en ligne pour garder le contact avec le public.

Comme des milliers d'autres musées à travers la France, la Maison de la Bataille de Noordpeene (Nord) est fermée depuis octobre. Ce petit musée associatif dédié à la victoire de Louis XIV sur les Pays-Bas en 1677 avait rénové sa scénographie en 2020, mais la crise sanitaire l'a privé de son public.

Des expositions virtuelles

"Sur toute l'année, on a fait 1 000 personnes. On en fait 5 000 habituellement", déplore Jocelyne Willencourt, présidente de l'association de la Maison de la Bataille. Ce musée a tout de même pu boucler son budget 2020 grâce au fonds de solidarité de l'État et de la région. À Elbeuf (Seine-Maritime), pour tenter de combler le vide dans le tissu culturel, la Fabrique des Savoirs, l'un des plus importants musées locaux, continue de travailler sur des expositions temporaires et tente de s'adapter, avec notamment l'utilisation des réseaux sociaux et les expositions virtuelles. La réouverture des musées n'est pas envisagée avant le mois de février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne