Covid-19 : une cellule de crise mise en place dans les Hauts-de-France

FRANCE 3

Après l'annonce du décès du premier français atteint du virus Covid-19, mercredi 26 février, les autorités sanitaires ont lancé une enquête pour comprendre comment cet enseignant originaire de l'Oise a été contaminé.

Les autorités veulent aller le plus vite possible, après l'annonce de la mort du premier patient français atteint du virus Covid-19 en France, mercredi 26 février. Une cellule de crise a été mise en place dans les Hauts-de-France et une enquête a débuté afin de comprendre comme le coronavirus était arrivé jusqu'en Picardie. Les proches de cet homme de 61 ans, professeur dans un collège dans l'Oise, ont été testés. De même, des tests ont été réalisés à l'hôpital de Creil (Oise) par lequel cet homme était passé. Il s'agit de limiter au mieux les possibles contaminations.

Un appel lancé par l'ARS

La trentaine de personnels soignants qui ont été à son contact a été identifiée et a été priée de rester chez elle. Les autorités sanitaires cherchent aussi à savoir qui ce patient a pu fréquenter en dehors de cet hôpital. L'agence régionale de santé (ARS) a lancé un appel. "Seuls les parents, adultes et enfants, collègues ou parents d'élèves ayant été en contact avec cette personne et dont les symptômes (...) ont débuté entre le 12 février et le 25 février inclus sont invités à se manifester", a ainsi déclaré le directeur de l'ARS des Hauts de France, Étienne Champion

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne