Covid-19 : un garçon de 9 ans meurt d'une forme de la maladie de Kawasaki

France 2

En duplex depuis l'hôpital de la Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône), Théo Souman revient sur les circonstances du décès d'un garçon de 9 ans des suite de ce qui ressemble à la maladie de Kawasaki. 

L'inquiétude grandit après le décès d'un enfant de 9 ans à l'hôpital de la Timone, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Celui-ci a succombé de ce qui semble être une forme proche de la maladie de Kawasaki. "Ce petit enfant est décédé vendredi 8 mai d'une attaque cardiaque. Les médecins le savent, il était au contact du Covid-19, il en avait les anticorps. Et pour eux il a bien été victime d'une forme de la maladie de Kawasaki, une sorte d'emballement du système immunitaire de l'enfant, accompagné d'une forte fièvre, qui survient quelques semaines après l'infection par le coronavirus", explique Théo Souman en duplex depuis l'hôpital marseillais. 

Des décès rares

"S'il s'agit d'une maladie grave, elle reste très rare, 1356 cas seulement recensés en France depuis le 1er mars. Le syndrome semble d'ailleurs en régression", précise le journaliste. Si de nombreux cas ont été relevés à l'étrangers, les cas mortels restent très rares. "Ce petit garçon est le premier en France à mourir de cette maladie inflammatoire", ajoute Théo Souman. POar ailleurs les médecins ont assuré qu'il fallait continuer à rescolariser les enfants malgré cet évènement tragique. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne