Covid-19 : quand les réseaux sociaux s'enflamment

France 3

Des milliers de personnes partagent leurs questions et inquiétudes sur les réseaux sociaux, mais aussi leurs informations, parfois erronées. Sur le plateau du 12/13, le journaliste Benjamin Delombre démêle le vrai du faux.

Alors que l'épidémie de Covid-19 se poursuit, la psychose s'empare de la population. Sur les réseaux sociaux, les internautes font part de leurs craintes et des informations qu'ils trouvent sur la toile. Mais celles-ci sont parfois erronées. Sur le plateau de France 3, le journaliste Benjamin Delombre donne des exemples de ces "fake news" qu'on peut croiser sur les réseaux sociaux. "D'abord, ce post Facebook dans lequel une internaute lance : 'Je découvre que le coronavirus n'est pas nouveau. Il a été créé en 2003 aux USA'. C'est faux, les scientifiques du monde entier s'accordent à dire que le virus est né fin décembre en Chine. Autre exemple, sur Twitter cette fois : une fausse capture d'écran, selon laquelle la cocaïne tue le coronavirus. Encore une fois, c'est faux", indique le journaliste sur le plateau du 12/13.

Facebook a supprimé 5 milliards de comptes de "fake news" en 2019

Face à ces rumeurs, existe-t-il un dispositif pour éviter la propagation de "fake news" ? "Il faut savoir que les réseaux sociaux sont généralement très engagés dans la lutte contre les 'fake news'. Facebook, par exemple, l'an dernier, a fermé 5 milliards de comptes répandant de fausses nouvelles. Depuis le début de l'épidémie, les réseaux sociaux Facebook, Instagram et Twitter s'affichent encore une fois très mobilisés. Ils relaient des messages de prévention. Quand vous tapez coronavirus dans la barre de recherche, on vous propose un lien vers des sites institutionnels. Si vous avez des questions, deux sites sont à consulter : le site de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avec une série de questions-réponses, et puis celui du gouvernement, un site régulièrement mis à jour", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne