Covid 19 : les traiteurs contraints de se réinventer

Un secteur qui mettra du temps à se relever de la crise du coronavirus. L’événementiel. Les traiteurs sont obligés de se réinventer et de s’adapter pour survivre.

La profession est au ralenti depuis sept mois. Ces deux traiteurs tentent alors de s’adapter, pour continuer à travailler. 42 mariages annulés cet été : pour ce traiteur, il s’agit alors de sauver son entreprise. Ainsi, il laisse pour le moment de côté les petits fours, pour privilégier des menus plus classiques, livrés à domicile. Objectif : ne plus se reposer sur l’événementiel mais trouver une clientèle beaucoup plus régulière.

Trouver une nouvelle clientèle, afin de ne pas fermer boutique.

Des repas servis dans des barquettes bien loin du standing habituel, mais la recette fonctionne : plus de 450 plats sont livrés chaque jour. Un chiffre d’affaires suffisant pour supprimer le chômage partiel de ces six salariés. De son côté Régis Arents a perdu 70 % de son activité. Alors durant le confinement, il investit dans un food truck, pour partir à la recherche de nouveaux clients. Un investissement de 5000 € qu’il juge nécessaire à sa survie : sa nouvelle activité lui permet seulement de ne pas mettre la clé sous la porte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne