VIDEO. Coronavirus : les États-Unis voient l'épidémie reprendre sa progression

FRANCE 2

La situation épidémique aux États-Unis est des plus préoccupantes, avec une courbe qui repart à la hausse, alors que certains croyaient la première vague passée.

La situation de l'épidémie de Covid-19 aux États-Unis est de plus en plus inquiétante. Après un premier pic et un fléchissement de la courbe, la voilà qui repart à la hausse dans les trois États les plus peuplés du pays. Selon les spécialistes, la première vague n'est pas du tout finie. Aux quatre coins des États-Unis, de très longues files de voitures prennent forme devant les cliniques, les habitants souhaitant se faire dépister, quitte à attendre plusieurs heures. Les Américains semblent préoccupés de l'éventuel rebond de l'épidémie. "Je suis vraiment inquiet. Je garde mes distances avec les autres, j'évite les lieux confinés maintenant", indique un habitant, masque sur le visage.

Pas de mesures contraignantes pour le moment

Jeudi 25 juin, 37 000 nouveaux cas ont été enregistrés, et 692 morts. L'un des pires bilans quotidiens d'une épidémie qui selon les statistiques connaît une résurgence. Plutôt épargnés au début, les États du Sud comme l'Arizona et le Texas voit les cas se multiplier désormais, et des mesures contraignantes comme le port obligatoire du masque sont envisagées. À la Maison-Blanche, on exclut pour le moment toute mesure extrême. "Personne ne veut retourner vers un confinement économique, en plus nous sommes dans une bien meilleure situation qu'il y a quelque temps", assure la porte-parole de la présidence.

Avec 2,4 millions de cas et plus de 126 000 décès, le pays est le plus durement frappé. "La décision de rouvrir l'économie a été prise très tôt, dès le 1er mai au Texas par exemple, le 4 mai en Floride. Et c'est un choix délibéré, assumé, de la Maison-Blanche. Il faut absolument tout faire pour que l'économie retrouve ses niveaux d'avant le Covid. D'ailleurs, Donald Trump dit que cette résurgence des cas n'est due qu'à une augmentation des tests", explique depuis Washington Agnès Vahramian, journaliste de France Télévision.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne