Covid-19 : "Le virus ne s'explique pas par le réchauffement climatique"

Marc Fontecave, chimiste, enseignant et auteur de "Halte au catastrophisme, les vérités de la transition écologique", fait le lien entre la situation actuelle et ce qu'il met en avant dans son livre sur franceinfo mercredi 14 octobre.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les chiffres relatifs au coronavirus, annoncés chaque jour par le gouvernement, les autorités sanitaires et relayés par les médias, sont-ils une bonne solution ou fait-on du catastrophisme pour obtenir une réaction forte des concitoyens ? "Le catastrophisme dont je parle dans le livre est attaché à la vision que l'on a de la société aujourd'hui (…) Je peux m'exprimer sur ces sujets, mais je ne le ferai pas concernant la gestion de la crise sanitaire", explique en préambule le professeur au collège de France Marc Fontecave. "Tout est une opportunité pour dire que c'est une catastrophe, que l'homme est une espèce redoutable sur la planète et qu'il faut qu'il arrête de fonctionner, que tout est de la faute du réchauffement climatique. Pour le virus, ce que j'ai essayé de dire, c'est que ceci n'était pas démontré. Aujourd'hui on est 7,5 milliards d'habitants sur la planète bientôt huit, voire bientôt dix. En occupant plus d'espace, l'homme va à l'encontre des animaux, des animaux sauvages, c'est une vraie réalité. Ce virus là est une zoonose. Ce à quoi je m'oppose c'est de dire que le virus s'explique par le réchauffement climatique et que, au fond, c'est ce que dit Nicolas Hulot, la nature nous envoie un signal. Les virus existent depuis des milliards d'années. Ils ont toujours été là", souligne l'auteur du livre Halte au catastrophisme, les vérités de la transition écologique.

"Il y a une vérité scientifique"

Peut-on dire qu'on s'est adapté par le passé et qu'on peut le faire aujourd'hui ? "Je ne suis pas climato-sceptique (…) ceux qui disent que le réchauffement climatique n'est pas dû aux activités humaines, je ne le dis pas non plus. Mais des scientifiques se posent la question. Dans mon livre, je dis qu'à un moment donné, il y a une vérité scientifique (…) contrairement à ce discours catastrophiste, nous réagissons déjà à ce réchauffement climatique à travers la mise en œuvre de tout un tas de politiques industrielles, d'action des États, etc.", tente d'expliquer Marc Fontecave.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne