Covid-19 : le secteur aérien a du plomb dans l'aile

FRANCE 3

Air France-KLM estime avoir perdu entre 150 et 200 millions d'euros avec l'annulation de tous ses vols vers la Chine jusqu'à fin mars. En tout, cela pourrait représenter un manque à gagner de 25 milliards d'euros pour le secteur.

Le Covid-19 menace le secteur aérien. À l'occasion de la publication de ses résultats jeudi 20 février, la compagnie Air France-KLM a chiffré les conséquences de l'épidémie sur ses comptes. Les vols vers la Chine sont suspendus depuis le début du mois et le seront au moins jusqu'à fin mars. "Il y aurait un impact de l'ordre de 150 à 200 millions d'euros pour le groupe Air France KLM", a indiqué Anne Rigail, directrice générale d'Air France. L’ensemble du secteur aérien est fragilisé, comme les groupes British Airways, Air Canada ou Lufthansa.

Certaines compagnies pourraient faire faillite

Au total, 70 compagnies ne volent plus vers la Chine. Selon les derniers chiffres, le manque à gagner pourrait atteindre 25 milliards d'euros cette année. Xavier Tytelman, consultant aéronautique, craint certaines faillites. Vendredi 21 février, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire reçoit les compagnies aériennes et les autres entreprises affectées par le Covid-19.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne