Covid-19 : lancement de la campagne de tests salivaires dans les écoles

franceinfo

Plus faciles à pratiquer que les tests PCR sur les enfants, la campagne de tests salivaires débute dans les écoles. L’objectif est d’atteindre 200 000 tests par semaine.

La campagne de tests salivaires a débuté dans les écoles, lundi 22 février. Déjà expérimentés à Charleville-Mézières (Ardennes), ces tests sont plus faciles à pratiquer sur les enfants qu’un test PCR. Il convient de cracher dans un tube, un moyen plus adapté aux plus petits qu’un coton-tige enfoncé dans le nez. Les enfants ont moins peur, mais l’accord des parents est nécessaire. Ces tests salivaires sont fiables à 80%.

Trois cas pour fermer une classe

Les résultats peuvent également arriver plus rapidement. "L’objectif, c’est d’avoir tous les résultats disponibles le soir pour que le lendemain matin on puisse savoir si l’élève doit aller à l’école ou non. Il faut que ce soit le cas en moins de 24h", estime Lionel Barrand, président du Syndicat national des Jeunes Biologistes médicaux. Si un enfant est positif, il doit s’isoler chez lui pendant dix jours, contre sept jours pour les parents considérés cas contacts. Si dans une classe trois cas sont détectés, elle devra fermer, tandis que pour les variants sud-africain ou brésilien, un seul cas suffit. L’objectif, à terme, est de pratiquer 200 000 tests par semaine dans les écoles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne