VIDEO. Covid-19 : terrasses vides, rues désertes... l'Italie se confine pour enrayer l'épidémie

France 2

Le gouvernement italien a étendu, lundi 9 mars, par décret le confinement de la population à l'ensemble du pays. Quelque 60 millions de personnes sont désormais priées de rester à leur domicile.

La place principale de Florence est presque vide et les terrasses de la ville sont délaissées. Depuis lundi 9 mars, l'Italie, qui a décrété le confinement général de sa population, semble endormie. À Rome, le Colisée est également désert. Dans les rues de la capitale, des affiches rappellent que les rassemblements sont interdits et les Romains ont pour ordre de rester claquemurés chez eux.

>> Retrouvez dans notre direct les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus

Cette situation angoisse les ressortissants français. "Ce qui est très impressionnant, c'est le silence. On a l'impression que les gens ont pris conscience de la gravité des choses", confie Françoise Bougault, expatriée à Rome. Il est conseillé d'éviter les déplacements, sauf pour raisons médicales ou professionnelles. Depuis lundi, les supermarchés ont été pris d'assaut par peur de la pénurie. Le confinement devrait se poursuivre jusqu'au 3 avril.

Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a salué, mardi, les mesures prises contre le nouveau coronavirus par l'Italie, qu'il s'est dit prêt à soutenir par "tous les moyens". "Nous félicitons les autorités italiennes pour les mesures très courageuses qu'elles ont prises", a déclaré le commissaire letton, chargé de l'Economie, lors d'une conférence de presse. "Nous savons qu'elles mettront le peuple italien à rude épreuve, mais il vaut mieux prendre ces mesures audacieuses maintenant pour protéger le plus grand nombre de personnes possible contre le virus", a-t-il ajouté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne