Covid-19 : l'exécutif sur tous les fronts pour éviter la psychose

FRANCE 3

Face à l'inquiétude des personnels hospitaliers, Emmanuel Macron a rendu visite aux soignants de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, jeudi 27 février, avant de se rendre en Italie, pays d'Europe le plus durement touché par le Covid-19. De son côté, Édouard Philippe recevait les chefs de partis à Matignon (Paris).

C'est une visite éclair en pleine crise sanitaire. Jeudi 27 février, Emmanuel Macron s'est rendu à Naples, en Italie, pour un sommet franco-italien sur fond de Covid-19. Un peu plus tôt dans la journée, le président de la République était à la Pitié-Salpêtrière (Paris), où le premier patient français est décédé. Le personnel soignant a manifesté son inquiétude face au chef de l'État.

Opération transparence à Matignon

De son côté, Édouard Philippe conviait toute l'opposition pour une opération transparence à Matignon (Paris). "Nous voulons répondre à cette inquiétude en utilisant la seule méthode qui vaille face au risque : la mobilisation, le calme et la raison", a indiqué le Premier ministre. Si les critiques subsistent, l'union nationale semble prévaloir. L'exécutif tente de préparer l'opinion à une éventuelle épidémie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne