Covid-19 en Italie : l'inquiétude dans les zones frontalières

France 3

Dimanche 23 février, Olivier Véran, le ministre de la Santé a expliqué qu'il n'était pas envisageable de fermer les frontières en France malgré la crise du Covid-19. Les précautions et la prévention vont tout de même être renforcées.

À Menton (Alpes-Maritimes), à la frontière italienne, les pharmacies ne désemplissent pas. Dans l'une d'entre elles, les habitants sont venus se procurer un ou plusieurs masques pour éviter le virus Covid-19. Face à la demande, certaines pharmacies sont déjà en rupture de stock, les autres écoulent ce qui leur reste. "À 11 heures du matin on avait vendu à peu près une centaine de masques, plus tout ce qui est gel antibactérien", confie Christine Boulanger, pharmacienne à Menton.

En Corse, 72 ferries assurent la liaison avec les côtes italiennes chaque semaine

L'inquiétude se répand tout le long des 515 km de la frontière terrestre entre la France et l'Italie, mais aussi en Corse ou chaque semaine 72 ferries assurent la liaison avec les côtes italiennes. Lundi 24 février dans la matinée, Franck Robine, le préfet de Corse, répondait aux inquiétudes des élus face à l'absence de contrôle systématique des passagers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne