Covid-19 : des fêtes sans gestes barrières

France 3

Des dizaines de soirées illégales sont organisées un peu partout en région parisienne. Pour certains jeunes, chaque week-end, l’appel de la fête est plus fort que le virus.

Une marée de jeunes fêtards s’agglutine devant la scène, sans aucun geste barrière. Ils sont près de 2 000 à avoir répondu à l’appel de la musique techno, à Gonesse (Val d’Oise). "Si ça se passe bien tant mieux, si ça se passe mal tant pis, relativise un des participants. Personnellement je n’y vois aucun souci, je n’ai pas peur d’une deuxième vague. Ce genre de soirée a commencé il y a près d’un mois, si ça avait provoqué une deuxième vague, on le saurait."

"Nous sommes des égoïstes"

Dès 16 heures, le parking d’une zone industrielle d’Ile-de-France est pris d’assaut. Aucune mesure de distanciation n’est imposée, un semblant de contrôle à l’entrée, un seul point de gel désinfectant, rien pour lutter contre le Covid. "Nous sommes des hypocrites, des gros égoïstes, concède un jeune homme. On va reprocher à des gens de ne pas porter le masque dans la rue, alors qu’on participe à la diffusion du virus." L’organisateur de la soirée illégale, lui, dit croire à l’immunité collective et estime avoir pris suffisamment de précaution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne