Covid-19 : à la recherche des passagers du "MS Westerdam"

FRANCE 2

Les 1 200 passagers du "MS Westerdam", débarqués vendredi 14 février à Sihanoukville (Cambodge), se sont évaporés dans la nature. Problème : deux jours plus tard, une passagère américaine a été testée positive au Covid-19. Depuis, on craint que des centaines de personnes répandent le virus à travers le monde.

Où sont les milliers de passagers du MS Westerdam, que l'on a vus débarquer tranquillement au Cambodge ? Vendredi 14 février, le paquebot de croisière venait d'accoster sur le port de Sihanoukville. Pendant onze jours, plusieurs pays l'avaient refusé, par peur du Covid-19. Au Cambodge, l'accueil du Premier ministre a été chaleureux, avec distribution de fleurs et satisfaction des passagers. Départ en bus pour rejoindre l'aéroport. Jusque-là, tout va bien.

Des milliers de passagers potentiellement contaminés

Sauf qu'entre-temps, une des croisiéristes, une Américaine de 83 ans, est diagnostiquée positive au Covid-19 lors d'une escale en Malaisie. Résultat, des milliers de personnes sont dans la nature, potentiellement contaminées. Un Français était sur le paquebot avec son épouse. Rentrés en Bretagne samedi 15 février, ils ont été contactés par le ministère de la Santé. Pour l'instant, ils n'ont pas de symptômes, mais doivent prendre régulièrement leur température et voir le moins de gens possible.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne