Couvre-feu : "Pour que ça soit respecté, il faut avoir un espoir", estime Renaud Muselier

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Le président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur estime qu'"il faut vivre avec" l'épidémie de Covid-19.

"Pour que ça soit respecté, il faut avoir un espoir", a estimé Renaud Muselier, président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, mardi 20 octobre sur franceinfo, à propos du couvre-feu appliqué dans la métropole d'Aix-Marseille-Provence, en Île-de-France et dans sept autres métropoles afin de freiner la propagation de l'épidémie de Covid-19.

"Vous ne vous soignez pas si vous ne pensez pas que vous allez être guéri. Vous ne vous contraignez pas si vous ne pensez pas que demain sera mieux", a-t-il poursuivi, estimant qu'"il faut vivre avec" l'épidémie.

"Il ne faut pas donner aucun espoir"

"Je suis un médecin de formation et un ancien urgentiste, a expliqué Renaud Muselier. il faut être calme, pondéré et faire les choses de façon mesurée. Et il ne faut pas donner aucun espoir. Aujourd'hui, faisons les choses sérieusement pour avoir un beau Noël. Il faut de l'espoir dans la vie."

On a les fêtes de Noël qui arrivent, organisons la fin de ce semi-confinement pour avoir de belles vacances de Noël en famille.

Renaud Muselier, président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur

à franceinfo

"Pour revenir à la vie normale, il faut se masquer, il faut se laver les mains, il ne faut pas s'embrasser", a-t-il toutefois souligné.

Vous êtes à nouveau en ligne