Couvre-feu : en Normandie, la décision a provoqué la stupeur

FRANCE 3

Vendredi 23 octobre à minuit, 54 départements français devront respecter un couvre-feu. En Normandie, la décision passe mal, surtout pour les professionnels du tourisme, note France 3.

Face à l’augmentation des cas de Covid-19, la France n’a d’autre choix que de généraliser le couvre-feu. Vendredi 23 octobre à minuit, 54 départements seront concernés. En Normandie, on accueille la nouvelle avec une grande surprise et même de la colère. "Ce n’était pas très sympa de faire tomber ça en plein milieu des vacances scolaires", juge une vacancière présente dans la ville de Houlgate (Calvados).

Des Normands mécontents

Pour cette femme, le couvre-feu aurait pu attendre une semaine de plus. Un avis partagé par un homme sceptique : "Je pense qu’il y a moins de risques ici que dans les grandes villes." Mais d’autres relativisent, comme cette jeune femme : "Les soirées vont être courtes. On avait prévu quelques restaurants mais finalement on va rester au coin du feu. Ce n’est pas grave." Dans un petit hôtel, la gérante, Frédérique Guérin, a vu ses réservations s’écrouler. "Nous, on est en train de mourir", estime-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne