Coronavirus : une politique de dépistage défaillante ?

France 2

Sur le plateau du 13 heures de France 2, la professeure en maladies infectieuses Anne-Claude Crémieux a expliqué pourquoi la politique de dépistage du coronavirus mise en place en France s'est avérée défaillante. 

Pour Anne-Claude Crémieux, professeure en maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Louis (Paris) et membre de l'Académie nationale de médecine, présente sur le plateau du 13 heures de France 2, les tests ont été "le talon d'Achille" de la stratégie du gouvernement concernant la gestion de l'épidémie de coronavirus. "À un moment, on a espéré contenir et casser les chaînes de contamination. On voit que cela nous a échappé, probablement parce que notre politique de dépistage s'est avérée défaillante. Les tests étaient inaccessibles ou accessibles beaucoup plus tard", explique la professeure. 

Les vacances ont favorisé la circulation du virus

La circulation du virus dans l'ensemble de la population, "d'abord la population jeune, puis aujourd'hui la population plus âgée", a également été favorisée par les vacances, qui "ont multiplié les contacts sociaux". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne