Coronavirus : une policière grièvement blessée à Beauvais lors d'un contrôle lié au confinement

Les faits se sont déroulés dans le quartier des Fleurs, à Beauvais (Oise).
Les faits se sont déroulés dans le quartier des Fleurs, à Beauvais (Oise). (GOOGLE MAPS)

La jeune femme de 23 ans a reçu "une brique au niveau de l'arcade sourcillière", selon le syndicat Alternative police.

Une policière de 23 ans a été grièvement blessée à la tête mardi à Beauvais (Oise) par un jet de projectile, a dénoncé mercredi 25 mars le syndicat Alternative Police. Les faits se sont déroulés lors d'un contrôle des mesures de confinement qui a mal tourné.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de Covid-19 dans notre direct

"Suite au non respect du confinement dans le quartier des Fleurs à Beauvais, nos collègues ont voulu verbaliser deux individus. Cela s'est vite transformé en mini violences urbaines... Floriane, une adjointe de sécurité, membre de la patrouille, a alors reçu une brique, au niveau de l'arcade sourcilière", raconte le syndicat.

Souffrant d'un hématome crânien, la policière a été transportée à l'hôpital d'Amiens où elle a été opérée. Ses jours ne sont pas en danger. "Elle va bien. Elle a envoyé un petit message à ses collègues", précise une source syndicale à franceinfo. Deux frères de 22 et 17 ans ont été interpellés. "Ce soir, mes pensées vont à cette policière grièvement blessée, alors qu'elle était engagée pour nos protéger", a tweeté mardi soir le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Eclairage. Comment le ministère de la Santé comptabilise-t-il les morts liées à l'épidémie ?

• Infographies. Cas confirmés, mortalité, localisation... L'évolution de l'épidémie en France et en Europe

• Témoignages. "Voir quelqu'un suffoquer, c'est très dur à vivre" : les personnels des Ehpad au bord de l'épuisement

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne