VIDEO. Coronavirus : contaminée, cette infirmière veut changer de métier pour ne plus "mettre sa santé en danger"

France 2

Certains soignants ont payé cher leur implication puisqu’ils ont été contaminés par le coronavirus. C’est le cas de 4 665 soignants des hôpitaux de Paris, dont Sabrina Khelifa, infirmière aux urgences dans un hôpital parisien, et ainsi en première ligne.

Si les soignants peuvent avoir l’impression d’avoir perdu le soutien dont ils bénéficiaient durant le confinement, ils sont pourtant épuisés physiquement et mentalement. Certains ont payé cher leur implication puisqu’ils ont été contaminés par le coronavirus. C’est le cas de 4 665 soignants des hôpitaux de Paris, dont Sabrina Khelifa, infirmière aux urgences dans un hôpital parisien, et ainsi en première ligne.

"J’ai vécu une semaine horrible"

"On s'est retrouvés à court de masques, on s'est retrouvés à court de surblouses, et là les recommandations ont commencé à changer", raconte l’infirmière. "On s’est vite rendu compte que forcément, on allait tomber malade", poursuit-elle. Elle a contracté le Covid-19 fin mars, avec des symptômes s’aggravant rapidement. "J’ai vécu une semaine horrible", raconte-t-elle, émue. Elle a été hospitalisée durant dix jours, et a échappé de peu à la réanimation.

"Je ne voulais pas faire subir ça à mes proches, je n'avais pas peur de mourir pour moi, j'avais peur de mourir pour eux, je ne voulais pas qu'ils soient tristes", témoigne Sabrina Khelifa. Désormais guérie, elle réfléchit à changer de métier, après 15 ans au service des patients. "Ça a été un choix de ma part, quoiqu'il en coûte, je serai infirmière. En fait, ce n'est plus quoi qu'il en coûte car je ne veux pas mettre ma santé en danger mortel."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne