Coronavirus : une entente européenne fissurée ou retrouvée ?

franceinfo

Jeudi 9 avril, dans la soirée, l'Eurogroupe a fini par trouver un accord pour soutenir les économies affaiblies par le coronavirus. Guillaume Klossa, ancien sherpa du président du Conseil européen et fondateur d'Europanova se réjouit de cet accord.

La valse des milliards. Jeudi 9 avril, l'Eurogroupe est finalement tombé d'accord pour venir en aide aux économies européennes, mises à mal pour la crise du coronavirus. "D'abord, en matière sanitaire, après un retard à l'allumage, l'Union européenne a tout mis sur la table en terme de coopération. Un mécanisme pour permettre les achats et une réorientation du système industriel pour produire du matériel médical (...) Il y a aussi eu une solidarité informelle entre les états membres", commente Guillaume Klossa, ancien sherpa du président du Conseil européen et fondateur d'Europanova.

"La coopération européenne fonctionne"

"Maintenant, au niveau financier, on voit que les outils de nature fédérale ont marché immédiatement et très efficacement, la Banque centrale européenne a notamment injecté 1 000 milliards sur la table il y a une dizaine de jours, ce qui a permis à la zone euro d'éviter une crise monétaire (...) Maintenant, avec l'accord trouvé par l'Eurogroupe, on voit que la coopération européenne fonctionne", poursuit Guillaume Klossa

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne