Coronavirus : un premier médecin est mort en France

franceinfo

Un médecin urgentiste contaminé dans l’Oise est décédé du coronavirus samedi 21 mars alors que, selon sa famille, il n’avait pas été en contact direct avec des patients positifs au Covid-19.

Jean-Jacques Razafindranazy avait 67 ans. Il est décédé samedi 21 mars, victime du coronavirus. Fin février, quand l’épidémie de Covid-19 touche de plein fouet le département de l'Oise, ce médecin retraité prend une garde de nuit aux urgences de l’hôpital de Compiègne pour soulager ses collègues. Selon sa fille, c'est là qu'il aurait contracté le virus. "Quand je l'ai eu au téléphone, il était allongé, il me disait qu'il était fatigué (...). Il était débordé par le travail, il a fait ça par devoir", explique-t-elle.

"Cas hors du commun"

Hospitalisé le 4 mars et testé positif au Covid-19, l'état du médecin se dégrade brusquement une dizaine de jours plus tard. "Il était vraiment un cas très très grave. C’est pas quelque chose de commun. Il faut qu’on arrête de s’acharner sur lui. Les médicaments n’ont aucun effet", ont confié les médecins à sa fille. Le Dr Razafindranazy est mort samedi 21 mars sans avoir pu dire au revoir à ses enfants, qui sont fiers de leur père. Un décès qui endeuille le personnel médical, en première ligne contre le coronavirus. Jean-Jacques Razafindranazy souhaitait être inhumé à Madagascar, son île natale, selon le rite funéraire malgache. Ce ne sera pas possible, au grand désespoir de sa famille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne