Coronavirus : un médecin héraultais pose nu pour dénoncer le manque de protections fournies aux soignants

Photo publiée sur son profil Facebook par le Dr Alain Colombié, le 22 mars 2020.
Photo publiée sur son profil Facebook par le Dr Alain Colombié, le 22 mars 2020. (Alain Colombié)

"Le 12 janvier, l'OMS déclare la découverte d'un nouveau virus. Le 31 janvier, elle déclarait l'urgence mondiale. On avait quand même le temps d'informer les médecins non?", s'interroge le Dr Alain Colombié.

Un médecin héraultais a publié sur les réseaux sociaux une photo de lui, nu dans son cabinet, pour dénoncer le manque de protections fournies au personnel soignant dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, rapporte France Bleu Hérault dimanche 29 mars. Ce professionnel y arbore des bandeaux sur lesquels est écrit "Chair à canon" et appelle les autres soignants à en faire de même.

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

"Chair à canon" 

"On nous envoie au combat sans matériel", dénonce ainsi Alain Colombié, 61 ans dont 31 de médecine. "Vous demandez à vos petits soldats de partir au front sans armes et sans défense", écrit-il à Emmanuel Macron dans un texte joint à la photo. Selon ce médecin qui exerce à Pomérols, entre Agde et Pézenas, "pour se faire entendre, il faut le poids des mots et le choc des photos".

"Une impréparation criminelle" du gouvernement

Le professionnel de la santé juge "l’impréparation criminelle du gouvernement" dans ce qu’il qualifie de "cri de colère". "On ne peut pas se protéger, ça veut dire qu'on met la vie de nos patients en danger." Il estime que la situation a été moins bien gérée qu’à l’époque de la crise du H1N1, il y a dix ans. "À l'époque, il y avait des réunions préparatoires pour les médecins. Là, aucune réunion pour nous indiquer la conduite à tenir. Le 12 janvier, l'OMS déclare la découverte d'un nouveau virus. Le 31 janvier, elle déclarait l'urgence mondiale. On avait quand même le temps d'informer les médecins non?"

Vous êtes à nouveau en ligne