Coronavirus : un médecin dénonce les transferts de patients en France

France 2

Pour évoquer l’utilité des transferts de patients contaminés par le coronavirus en France, le docteur Christophe Prudhomme est à Bobigny (Seine-Saint-Denis) en direct du 13 Heures pour faire le point sur la situation.

Le docteur Christophe Prudhomme est le porte-parole de l'Amuf (Association des médecins urgentistes de France). Il est très critique concernant les transferts de patients touchés par le coronavirus Covid-19 en France. "Nous remercions nos collègues qui se mobilisent en province, mais ces transferts mobilisent énormément de moyens qui pourraient mieux être utilisés si nous avions la possibilité d’ouvrir les lits de réanimation là où les besoins sont les plus criants, c’est-à-dire en Ile-de-France. Ici, à quelques kilomètres de mon hôpital, il y a un deuxième hôpital qui est en cours de fermeture", explique le docteur Christophe Prudhomme en direct de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

"Plus raisonnable de transférer les respirateurs"

"Heureusement, nous avons pu ouvrir quelques lits en réanimation parce que les appareils, les ventilateurs, n’avaient pas été vendus. Mais la moitié de l’hôpital est vide. Il serait donc plus raisonnable de transférer les respirateurs et de mobiliser du personnel y compris en transférant à Paris, plutôt que de transférer les patients", poursuit le médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne