Coronavirus : un homme condamné à un an de prison et 10 000 euros d'amende pour revente illégale de masques

Un masque de type FFP2 photographié à l\'Institut Robert Koch de Nuremberg (Allemagne), le 28 février 2020. 
Un masque de type FFP2 photographié à l'Institut Robert Koch de Nuremberg (Allemagne), le 28 février 2020.  (DANIEL KARMANN / DPA / AFP)

Il s'agit de la première condamnation dans une affaire de ce type à Paris. 

Il s'agit de la première condamnation dans une affaire de ce type à Paris. Un homme a écopé d'un an de prison ferme (sans mandat de dépôt) et de 10 000 euros d'amende, jeudi 2 avril, dans une affaire de revente illégale de masques de protection, réquisitionnés par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus. L'homme était jugé pour "pratiques commerciales trompeuses" et "refus de déférer à une réquisition administrative", selon les informations de France Télévisions obtenues auprès du parquet de Paris.

>> Coronavirus : suivez en direct toutes les informations liées à la pandémie de Covid-19

L'enquête, initiée le week-end dernier, avait permis de saisir quelque 20 000 masques FFP1 et FFP2 chez un particulier du XIXe arrondissement de la capitale, qui les écoulait dans la rue.

Au total, une quinzaine d'enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Paris pour des faits similaires. Précédemment, la gérante d'une agence de voyages du XIIIe arrondissement de la capitale, dans laquelle ont notamment été saisis environ 20 000 masques, avait été présentée le 21 mars au tribunal en comparution immédiate mais elle avait obtenu un délai pour préparer sa défense. Elle doit être jugée le 21 avril.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Infographies. INFOGRAPHIES. Coronavirus : nombre de décès par département, âge des malades, réanimations… Visualisez l'évolution de l'épidémie en France et en Europe

• Eclairage. Coronavirus : "déconfinement régionalisé", tests sanguins, passeports d'immunité... A quoi pourrait ressembler la levée du confinement ?

• Synthèse. "Déconfinement" progressif, stocks de médicaments, port des masques... Ce qu'il faut retenir des réponses d'Edouard Philippe devant les députés

• Vrai ou fake. Agnès Buzyn et son mari, Didier Raoult et la chloroquine… On a examiné au microscope les 20 affirmations d'un message censé prouver un "scandale d'Etat"

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne