Coronavirus : un été pour attirer à nouveau les touristes étrangers

FRANCE 2

La faible affluence des touristes étrangers en France durant l’été va induire un manque à gagner considérable pour le secteur, privé notamment du pouvoir d’achat de la clientèle asiatique et américaine. 

De la lavande à perte de vue. Gréoux-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) accueille d’ordinaire dans son cadre idéal de nombreux touristes étrangers, notamment asiatiques. Avec la crise sanitaire, tous ont disparu. Ce qui n’est pas pour déplaire à certains. "On va dans les champs, il n’y a personne, on peut prendre des photos tranquille", se réjouit une jeune femme. Les conséquences économiques sont cependant plus dramatiques pour la région.

Un marché asiatique en forte progression avant la crise

En Provence, la clientèle chinoise représente plusieurs millions d’euros de retombées économiques. Alors, pour l’attirer à nouveau, l’office du tourisme a fait appel à une blogueuse. "La Chine, c’est 180 000 séjours par an sur la région. C’est un marché qui a progressé sur les dix dernières années de plus de 219%", précise Jean-Frédéric Gonthier, directeur de l’office de tourisme de Gréoux-les-Bains. De l’autre côté du pays, sur les plages du Débarquement, ce sont les Américains qui manquent à l’appel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne