Coronavirus Covid-19 : l'Italie déplore une deuxième mort dans le nord du pays

Le village de Casalpusterlengo, au sud de Milan, touchée par le coronavirus Covid-19. 
Le village de Casalpusterlengo, au sud de Milan, touchée par le coronavirus Covid-19.  (MIGUEL MEDINA / AFP)

Les autorités sanitaires dénombrent 34 cas, concentrés en Lombardie et Vénitie.

L'Italie inquiète. Une deuxième patiente contaminée par le coronavirus Covid-19 est morte en Italie, rapporte samedi l'agence de presse ANSA.Il s'agit d'une femme, dont l'âge n'a pas été communiqué, résidant en Lombardie (région de Milan). 

Un homme âgé de 77 ans, qui était hospitalisé depuis deux semaines dans la ville de Padoue, en Vénétie, dans le nord de l'Italie, était déjà mort du coronavirus Covid-19. Les autorités sanitaires italiennes, qui multiplient les tests de dépistage, ont recensé à ce stade 34 cas de contamination au Covid-19 en Lombardie et en Vénétie.

Manifestations interdites et écoles fermées 

En Lombardie, toutes les manifestations publiques ont été interdites et les écoles resteront fermées dans une série de petites localités au sud-est de Milan. "Nous avions préparé un plan ces derniers jours, car il était clair que ce qui s'est passé pouvait se produire", a déclaré vendredi le ministre de la Santé, Roberto Speranza.

D'après des responsables locaux, le premier patient contaminé en Lombardie, un homme de 38 ans originaire de la ville de Lodi, est tombé malade après avoir rencontré un ami rentré de Chine le 21 janvier. La présence du coronavirus n'a pas été détectée dans l'organisme de cet ami, mais les médecins tentent de déterminer s'il est possible qu'il ait été porteur du virus et s'en soit remis sans avoir développé les symptômes associés. 

Vous êtes à nouveau en ligne