Coronavirus : un bus transportant des patients forcé de faire demi-tour

FRANCE 2

En France, les hôpitaux des zones tendues continuent de transférer par TGV leurs patients atteints du Covid-19 vers l’ouest pour éviter de se retrouver sans aucun lit disponible en réanimation. Des bus ont aussi été réquisitionnés. L'un d'entre eux, parti de Reims (Marne), n'a pas pu mener son trajet à bien.

Le 31 mars, un bus médicalisé était au départ du CHU de Reims (Marne). À son bord, huit malades graves, en destination pour le CHU de Tours (Indre-et-Loire), à 370 kilomètres de là. Un voyage long et délicat afin d’acheminer des patients atteints par le Covid-19. Selon la compagnie qui a affrété l’autocar, un médecin présent à bord du bus a demandé à faire demi-tour au bout d’une heure et demie.

Une autorisation non-délivrée par le ministère de la Santé

“Le conducteur a fait demi-tour et a obéi au client, qui est le médecin. Il est donc revenu à Reims, les malades ont été déposés à l’hôpital et sont revenus dans leurs chambres”, indique Thierry Schidler, directeur de la société d’autocar. Dans un communiqué, l’Agence régionale de santé du Grand Est déclare que “les échanges interrégionaux sont donc préalablement soumis à l’autorisation du centre de crise sanitaire du ministère de la Santé, ce qui n’était pas le cas.”

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne