Coronavirus : toujours à l'arrêt, les coachs sportifs alertent sur leurs difficultés

France 3

Les salles de sport ne sont pas autorisées à reprendre leur activité le 11 mai. Les coachs sportifs tirent la sonnette d’alarme face à la réduction importante de leur activité.

Alexandre Carbuccia est tous les jours sollicité par sa clientèle. À son regret, le coach sportif corse ne pourra pas lui donner satisfaction lundi 11 mai. Les activités physiques sont toujours interdites en milieu confiné. La situation est vécue comme une injustice par l’éducateur. Le coaching sportif représenterait un faible risque de contamination au Covid-19. Pour chaque séance, il reçoit une à deux personnes maximum.

"On perd en saison à peu près 200 à 250 euros par jour"

Comme ses confrères, Alexandre est prêt à recevoir seulement une personne à la fois. "On perd en saison à peu près 200 à 250 euros par jour avec toutes les charges qui courent, les loyers, les assurances, c’est très compliqué", déplore le coach. Au grand désarroi de ces professionnels, le coaching a été associé à tort aux salles de sport et de musculation classiques où plusieurs personnes se côtoient. Afin de mieux défendre leurs intérêts, les coachs corses ont alerté la préfecture et les élus de la collectivité sur leur situation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne