Coronavirus : Edouard Philippe anticipe "un appauvrissement général" en France

Ce direct est terminé.

Le chef du gouvernement a dévoilé les derniers détails sur le déconfinement de la France, jeudi, lors d'une conférence de presse.

Pas de quoi rassurer. A l'occasion de sa présentation détaillée du plan de déconfinement, le Premier ministre, Edouard Philippe, a promis, jeudi 7 mai, que la France, "une fois la crise sanitaire passée, répondra à la crise économique et à l'appauvrissement général qui va intervenir". Retrouvez ses principales annonces.

178 morts supplémentaires en France. L'épidémie de coronavirus a fait 178 victimes de plus en 24 heures, portant le bilan total à 25 987 décès depuis le 1er mars, a indiqué la direction générale de la santé. La pression sur les services de réanimation continue de s'alléger, avec 186 patients Covid-19 en moins depuis mercredi, et un total qui repasse pour la première fois sous la barre des 3 000 malades dans ces services (sans compter les patients non-Covid).

Renault contraint de cesser son activité à Sandouville. Le tribunal judiciaire du Havre a condamné Renault, jeudi, en référé, à suspendre la reprise de la production à Sandouville (Seine-Maritime), en raison de mesures de protection insuffisantes face au Covid-19. L'usine, qui compte 1 848 salariés, avait repris partiellement son activité le 28 avril après l'avoir arrêtée le 16 mars à cause de l'épidémie.

 Air France-KLM a essuyé une perte nette de 1,8 milliard d'euros au premier trimestre 2020. Le transporteur aérien franco-néerlandais, qui doit recevoir une aide de 7 milliards d'euros de l'Etat français pour garder la tête hors de l'eau, fait état d'une baisse de capacités de 10,5% au premier trimestre (-35% en mars). Il prévoit un effondrement de 95% pour le deuxième trimestre et de 80% au troisième, selon un communiqué.

La trêve hivernale de nouveau prolongée. Quelques semaines supplémentaires de répit pour des centaines de locataires. En raison de l'épidémie de coronavirus, la trêve hivernale reste en vigueur jusqu'au mois de juillet, a annonce sur franceinfo le ministre en charge du Logement, Julien Denormandie. La date précise sera connue dans la journée. Pendant cette période, qui dure en temps normal du 1er novembre au 31 mars de l’année suivante, aucune expulsion locative ne peut avoir lieu.

 Les Etats-Unis restent au-dessus de 2 000 morts quotidiens. Le pays a enregistré mercredi 2 073 décès supplémentaires en 24 heures. Ce qui porte le bilan total à 73 095 morts depuis le début de la pandémie, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Vous êtes à nouveau en ligne