Coronavirus : sans immunité quels risques pour les patients guéris ?

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'interroge sur la question de l'immunité des personnes déjà infectées, quel est le danger pour ces patients qui ont déjà contracté le Covid-19 ? Le docteur Damien Mascret, médecin généraliste et journaliste au Figaro, tente d'apporter un élément de réponse.

Les personnes guéries du coronavirus sont-elles à l'abri d'une deuxième contamination ? Représentent-elles un danger pour les autres ? Une sérieuse question scientifique et sociétale se pose. Pour Damien Mascret, il faut tout de même se méfier : "Il faut rappeler que la majorité des gens vont développer des anticorps entre le septième et le douzième jour. Ils ne vont donc pas être immunisés tout de suite, mais ils vont quand même être protégés."

 Une partie des gens pourraient ne pas développer des anticorps de protection

 Au niveau du danger pour autrui, le médecin souligne: « Peut être pas tout de suite, mais dans les jours qui suivent, ils ne vont plus être contaminants pour les autres. » Cependant, il modère ses propos : "L'OMS a raison d'insister, il est vrai que, pour une partie des gens, on ne sait pas si ces anticorps sont suffisants pour protéger. Et donc, sont neutralisants, comme on dit. Ce qui veut dire qu'il y a un doute, d'où cette recommandation de l'Organisation mondiale de la santé."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne