Coronavirus : retour sur la chronologie française de l'épidémie

france info

Des premiers "clusters" en février 2020 au confinement en passant par la fermeture des restaurants. Retour sur la chronologie française de la gestion de l'épidémie de coronavirus. 

Le 18 février 2020, le coronavirus ne circule pas encore sur le territoire français. Il lui faudra à peine dix jours. Le 26 février à Crépy-en-Valois (Oise), un premier Français meurt du coronavirus. Deux jours plus tard, le terme "clusters" autrement dit "foyers épidémiques" fait son apparition. "Une nouvelle étape de l'épidémie est franchie, nous passons au stade 2", avait déclaré Olivier Véran, ministre de la Santé. Le 10 mars, un conseil scientifique est institué, les visites dans les Ehpad sont interdites, on annonce la fermeture de tous les établissements accueillant du public, écoles comprises. Pourtant, le 15 mars, les électeurs se déplacent pour voter. Le lendemain, Emmanuel Macron s'adresse aux Français : "nous sommes en guerre". Le pays se calfeutre trois mois. 

L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 16 février 2021

Le 28 avril, le gouvernement annonce une stratégie de déconfinement : "Protéger, tester, isoler". Le 11 mai, les Français retrouvent un peu de liberté. Fin août, le port du masque se généralise même en extérieur. Le 23 septembre, bars et restaurants de Marseille (Bouches-du-Rhône) doivent fermer. Un nouveau mot apparaît le 14 octobre : "couvre-feu". Le deuxième confinement est prononcé, le 30 octobre le gouvernement interroge sur ce qui est "essentiel ou non-essentiel". L'état d'urgence sanitaire est prolongé jusqu'au 16 février 2021. 

Vous êtes à nouveau en ligne