Coronavirus : quel rôle pour l'inspection du travail ?

franceinfo

Alors que l'économie est repartie depuis le 11 mai, la santé au travail en cette période de crise sanitaire est un enjeu crucial. Jérôme Boeldieu, secrétaire général de la CGT Travail emploi formation professionnelle, fait le point sur la situation dans le 23h de franceinfo dimanche 17 mai.

Depuis le 11 mai et le déconfinement, plusieurs foyers de contamination au coronavirus ont été repérés dans des abattoirs. "Dans des entreprises comme les abattoirs, qui utilisent beaucoup de main d'oeuvre, il est très difficile de faire respecter les gestes barrières et d'éviter la promiscuité entre les employés, que ce soit sur les chaines de production ou dans les vestiaires. Cela devrait faire réfléchir le gouvernement sur deux points : la nécessité ou pas de certaines activités et la reconnaissance du coronavirus comme maladie professionnelle", détaille Jérôme Boeldieu, secrétaire général de la CGT Travail emploi formation professionnelle, sur franceinfo dimanche 17 mai.

"Le ministère du Travail cherche à entraver les contrôles"

"En principe, les inspecteurs du travail ont la liberté d'entrer dans une entreprise à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Néanmoins, à l'heure actuelle, le ministère du Travail cherche à entraver ces contrôles car, pour les effectuer, nous devons demander l'autorisation de nos chefs de service", poursuit Jérôme Boeldieu, lui-même inspecteur du travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne