Coronavirus : que penser des patients infectés deux fois ?

À Hong Kong, des chercheurs affirment que des patients ont été infectés deux fois par le coronavirus. Le nord de l'Europe en signale aussi. 

Cela fait plusieurs mois que les chercheurs tentaient de percer le mystère. C'est désormais chose faite : le coronavirus peut bien infecter le même patient deux fois. La preuve est venue de Hong Kong, lundi 24 août. Un homme de 33 ans, testé négatif en mars dernier, a par la suite été guéri et testé négatif deux fois. Mais, le 15 août dernier, à l'issue d'un voyage en Espagne, il est de nouveau testé positif. Et ce n'est pas un cas isolé : aux Pays-Bas, un patient âgé au système immunitaire affaibli a été réinfecté. Idem pour une femme belge infectée en mars puis en juin.

Pas une mauvaise nouvelle ?

Cette découverte n'est pas nécessairement une mauvaise nouvelle dans la lutte contre le coronavirus. "Cela nous prouve que le virus est très intelligent, et qu'il évolue sans arrêt. C'est pourquoi, même après avoir été déjà malade, il faudra se faire revacciner et porter un masque", explique le docteur Ivan Hung, chercheur du département de médecine de l'université de Hong Kong. La réinfection d'un patient dans d'autres virus existe déjà. Ces trois cas avérés indiquent que les anticorps feraient effet trois à six mois après la première infection.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne