Coronavirus : "Près de 800 mails" envoyés à la plateforme pour signaler les supermarchés refusant les parents isolés avec enfant

Partout en France, des mères ou des pères seuls avec enfants sont rejetés des magasins ou disent être victimes de propos insultants ou intimidants.
Partout en France, des mères ou des pères seuls avec enfants sont rejetés des magasins ou disent être victimes de propos insultants ou intimidants. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Une situation due notamment "à une méconnaissance du droit" explique le secrétariat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

Le secrétariat d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations annonce à franceinfo, mercredi 15 avril, que "près de 800 mails de signalements" ont déjà été reçus à l’adresse mise en place vendredi 10 avril (dgcs-coursesparentsisoles@social.gouv.fr) pour recueillir des témoignages de mères et de pères célibataires avec enfants disant être rejetés à l’entrée des magasins ou être la cible de propos déplacés.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Les témoignages se suivent et se ressemblent. Partout en France, des mères ou des pères seuls avec enfants sont rejetés des magasins ou disent être victimes de propos insultants ou intimidants. Dans la plupart des cas, les vigiles leur demandent de laisser les enfants à l’entrée ou même sur le parking, sous prétexte des règles de confinement en période coronavirus.

Le secrétariat d’État explique avoir "fait appeler tous les magasins concernés pour qu’ils accueillent ces parents solo". Lors d’une réunion qui s’est tenue mardi 14 avril, les associations de familles monoparentales ont d’ailleurs souligné l’importance du sujet notamment pour les mères isolées "qui n’osent plus faire leurs courses ou qui sont tentées de laisser les enfants à la maison". Une situation due notamment "à une méconnaissance du droit" explique le secrétariat d’État car certaines enseignes affichent même clairement cette interdiction aux enfants, à l’entrée des magasins.

Vous êtes à nouveau en ligne