Coronavirus : près de 300 nouveaux décès enregistrés à l'hôpital en 24 heures en France, soit 2 606 morts depuis le début de l'épidémie

Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, le 28 mars 2020.
Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, le 28 mars 2020. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Mais la nouvelle méthode de comptage, la "surveillance syndromique en population", qui devrait permettre une meilleure estimation du nombre de cas avérés de contaminations en France, n'est pas encore appliquée.

"Il y a une augmentation de 10% de malades entrants depuis hier, reflet de contaminations survenues avant les mesures de confinement." Le nouveau coronavirus a causé 292 nouveaux décès enregistrés à l'hôpital en 24 heures en France, ce qui porte le bilan à 2 606 morts depuis le début de l'épidémie, selon les derniers chiffres annoncés par le directeur général de la santé, dimanche 29 mars.

Selon Jérôme Salomon, 19 354 patients sont hospitalisés (+ 1 734 en 24 heures) dont 4 632 en réanimation, soit un nouvel afflux de 359 personnes en une seule journée. Néanmoins, 7 132 ont pu rentrer chez eux. "359 patients graves sont entrés en réanimation aujourd'hui. C'est l'élément le plus important à surveiller car il reflète la dynamique de l'épidémie", a souligné le directeur général de la santé. "Si les mesures de confinement et gestes barrières ont été respectés, nous devrions observer une réduction du nombre de personnes entrant en réanimation d'ici la fin de semaine", a-t-il ajouté.

Parmi les patients en réanimation, 34% ont plus de 60 ans. Soixante personnes en réanimation ont moins de 30 ans. "Entre le 16 et le 22 mars, il y a eu excès de mortalité de 9%. Une surmortalité dans plusieurs régions : Grand-Est, Hauts-de-France, Bourgogne, Ile-de-France et Corse", a également fait remarquer Jérôme Salomon.

Vous êtes à nouveau en ligne