Coronavirus : près de 10 millions d'enfants risquent de ne jamais retourner à l'école, selon une ONG

Des enfants à l\'école en Thaïlande déjeunent derrière des protections en plastique, le 1er juillet 2020.
Des enfants à l'école en Thaïlande déjeunent derrière des protections en plastique, le 1er juillet 2020. (CHALINEE THIRASUPA / REUTERS)

L'organisation britannique Save the Children appelle les créanciers commerciaux à suspendre le remboursement de la dette des pays pauvres pour leur permettre d'investir dans l'éducation.

Une conséquence directe de la crise du coronavirus. Près de 10 millions d'enfants dans le monde pourraient ne jamais retourner à l'école après le confinement en raison des conséquences économiques de la pandémie, affirme lundi 13 juillet l'ONG britannique Save the Children. Avant la pandémie, 258 millions d'enfants et adolescents se trouvaient déjà en dehors du système éducatif dans le monde.

Jusqu'à 1,6 milliard d'élèves ont dû quitter les cours (de l'école à l'université) à cause de la pandémie, selon un rapport de Save the Children (en anglais). L'ONG estime que jusqu'à près de 9,7 millions d'élèves risquent de quitter les bancs de l'école pour toujours d'ici à la fin de l'année. Sans mesures pour contrer cette situation, les inégalités qui existent déjà "exploseront entre les riches et les pauvres, et entre les garçons et les filles", a averti la directrice générale de l'ONG.

Dans 12 pays, principalement en Afrique centrale et de l'Ouest, ainsi qu'au Yémen et en Afghanistan, les enfants sont confrontés à un risque "extrêmement fort" de ne pas retourner à l'école après le confinement, particulièrement les filles. Save the Children appelle ainsi les créanciers commerciaux à suspendre le remboursement de la dette des pays pauvres, mesure qui pourrait selon elle permettre de débloquer 14 milliards de dollars pour investir dans l'éducation.

Vous êtes à nouveau en ligne