VRAI OU FAKE Coronavirus : pourquoi la majorité des morts en Ehpad n'est pas liée à un décret autorisant l'euthanasie

Une résidente accompagné d\'un personnel soignant dans d\'un Ehpad près de Montpellier (Hérault), le 28 mai 2020.
Une résidente accompagné d'un personnel soignant dans d'un Ehpad près de Montpellier (Hérault), le 28 mai 2020. (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)

Une vidéo virale sur Facebook affirme que l'utilisation du Rivotril entre le 1er et le 15 avril serait la cause des deux tiers des décès liés au Covid-19 en Ehpad, pendant cette période. C'est faux : le Rivotril n'a pas servi à euthanasier les personnes agées et les chiffres des morts dans les Ehpad sont mal interprétés.

C'est une vidéo qui compte une centaine de milliers de vues et qui a été partagée près de 4 000 fois sur Facebook. Intitulée "Ils ont tué nos anciens et j’en ai la preuve !!", elle a été postée le 23 mai 2020 dernier. On lit dans celle-ci que "67% des morts en Ehpad" dues au coronavirus auraient eu lieu pendant les quinze premiers jours d'avril. Or, c'est aussi à cette période qu'un décret a facilité l'accès au Rivotril, un antiépileptique également utilisé en soins palliatifs, notamment dans les Ehpad. L'auteur de la vidéo sous-entend donc que le Rivotril, et par extension le gouvernement, est responsable de la mort des deux tiers des malades en Ehpad. La cellule Vrai du Faux vous explique pourquoi cette théorie ne tient pas.

Non, un décret n'a pas facilité l'euthanasie

L'auteur de la vidéo mentionne un authentique décret, publié le 28 mars dernier et modifié fin mai, qui facilite effectivement l'accès au Rivotril jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire. Le sujet avait déjà fait du bruit au moment de sa publication au Journal officiel. Certains avaient estimé que ce médicament était destiné à éviter l'engorgement dans les services de réanimation. La cellule Vrai du Faux avait alors expliqué comment l'encadrement législatif de l'utilisation de ce médicament en empêchait les abus. 

Dans un communiqué, Olivier Guerrin, le président de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), précisait alors que "administrer du Rivotril à un patient ne veut pas dire arrêter les soins. Il s’agit au contraire, lorsque la situation se dégrade et dans certaines circonstances, d’un accompagnement pour soulager sa souffrance en le plaçant dans une sédation lorsque la détresse respiratoire devient insupportable."

Non, 67% des morts en Ehpad n'ont pas eu lieu entre le 1er et le 15 avril

Mais pour l'auteur de la vidéo, le décret sur le Rivotril est bien responsable de la plupart des morts dans les établissements de santé. "Durant ces 15 jours où le Rivotril était utilisé, il y a eu 67% des décès enregistrés en Ehpad". La vidéo s'appuie sur le tableau de bord du site du ministère de la Santé, faisant état de l'évolution de l'épidémie en France. On retrouve d'ailleurs les chiffres donnés dans la vidéo : en s'en tenant uniquement à ce graphique, on peut retrouver sans mal les S aux dates données.

Nombre cumulé de décès liés au Covid-19 en Ehpad et EMS.
Nombre cumulé de décès liés au Covid-19 en Ehpad et EMS. (MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES)

Cependant, ce graphique est trompeur. Il donne l'impression qu'il n'y a pas eu de mort en Ehpad avant le premier avril 2020, ce qui est faux. Comme l'expliquait Jérôme Salomon, lors de son point presse du 2 avril dernier, les chiffres issus des Ehpad et autres établissement de santé sont "remontés progressivement" depuis le 28 mars 2020. "Les chiffres remontés entre le 1er et le 15 avril tiennent compte des décès en Ehpad liés au Covid-19 depuis le début de l’épidémie", a expliqué le ministère de la Santé à la cellule Vrai du Faux. Autrement dit : il y a bien eu des décès liés au Covid-19 avant le 1er avril, mais ils n'aparaissent pas dans le graphique.

L'auteur de la vidéo s'est donc basé sur des chiffres qui ne représentent pas la réalité. Les "67% de décès" en Ehpad portent du début de l'épidémie au 15 avril, et non pas juste sur la quinzaine de jours ou l'accès au Rivotril a été simplifié.

Vous êtes à nouveau en ligne