Coronavirus : pour nettoyer les surfaces potentiellement contaminées, mieux vaut opter pour l'eau de Javel que pour le vinaigre blanc

Une employée désinfecte une poignée de porte au théâtre Taganka de Moscou (Russie), le 17 mars 2020.
Une employée désinfecte une poignée de porte au théâtre Taganka de Moscou (Russie), le 17 mars 2020. (ANTON NOVODEREZHKIN/TASS/SIPA US/SIPA / SIPA USA)

L'eau de Javel est un détergent plus efficace contre le virus, selon le ministère de la Santé. 

"Et vlan, passe-moi l'éponge !", fredonnait jadis l'animateur Jacques Martin à la télé. La ritournelle pourrait revenir à la mode, en ces temps de grand nettoyage et de lutte acharnée contre le coronavirus

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie dans notre direct

Mais comment récurer au mieux cuisines et salles de bains ? Le vinaigre blanc est-il efficace dans le combat contre la pandémie, comme le demandent parfois les internautes de franceinfo ? Rien ne l'indique, met en garde le ministère de la Santé, qui recommande plutôt l'eau de Javel pour nettoyer les "surfaces pouvant être nettoyées avec un produit liquide".

Nettoyer à l'eau de Javel quand c'est possible

"Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés sont efficaces contre le Covid-19", écrit le site gouvernemental consacré à l'épidémie. Interrogée plus précisément sur l'usage du vinaigre blanc, la direction générale de la santé "ne relève aucune situation où il est spécifiquement recommandé face à l’épidémie". Pour nettoyer les surfaces des cuisines ou salles de bains, elle conseille plutôt d'utiliser l'eau de Javel, quand c'est possible.

"La Javel, explique-t-elle, est un virucide [elle détruit le virus], ce qui n'est pas le cas du vinaigre blanc. Même s'il y a d'autres produits détergents qui sont des désinfectants efficaces, autant recommander la Javel, qui est connue de tous".

L'Organisation mondiale de la santé, qui veut "en finir avec les idées reçues", lui fait écho. "Il existe des désinfectants chimiques qui peuvent tuer le Covid-19 sur les surfaces. Il s'agit notamment de désinfectants à base d'eau de Javel ou de chlore, de solvants, d'éthanol à 75%, d'acide peracétique et de chloroforme", écrit-elle. Avant de mettre en garde : "Cependant, ils ont peu d'impact, sinon aucun, sur le virus si vous les mettez sur la peau ou sous votre nez. Il peut même être dangereux de se mettre ces produits chimiques sur la peau". Ça va de soi, mais ça va mieux en le disant : il ne faut évidemment pas les boire.

Enfin, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for control disease and prevention), qui forment ensemble la principale agence fédérale des Etats-Unis en matière de santé publique, prônent également l'utilisation de l'eau de Javel. Ils évoquent aussi des solutions à base d'alcool, à condition qu'ils contiennent "au moins 70% d'alcool" (ce qui n'est pas le cas du vinaigre blanc).

Attendre trois heures pour le reste

De façon plus générale, quel est le meilleur moyen de désinfecter les pièces ou surfaces possiblement contaminées ? Momentanément muée en aide ménagère, la direction générale de santé explique à franceinfo que "le virus du Covid-19 peut être détruit par une procédure de nettoyage et de désinfection comme suit".

Et elle énumère : "Pour les surfaces pouvant être nettoyées avec un produit liquide, il faut nettoyer la surface avec un détergent tel que l'eau de Javel (en respectant les indications du fabricant sur la dilution et les conditions de conservation) puis rincer à l'eau courante. Pour les autres surfaces, un délai de latence de trois heures (si elle a été touchée par une personne potentiellement contaminée) est souhaitable avant d'effectuer un nettoyage". Enfin, "le linge potentiellement contaminé doit être lavé à une température égale à au moins 60 °C, durant au moins 30 minutes".

Nettoyer souvent poignées, écrans, claviers...

Enfin, recommande le ministère de la Santé, "en plus du nettoyage régulier, les surfaces qui sont fréquemment touchées avec les mains doivent être nettoyées et désinfectées deux fois par jour et lorsqu'elles sont visiblement souillées. Il s'agit par exemple des poignées de porte, des boutons d'ascenseur, des interrupteurs d'éclairage, des poignées des toilettes, des comptoirs, des mains courantes, des surfaces d'écran tactile et des claviers".

Le conseil complémentaire est évidemment de respecter au mieux les "gestes barrières". Et notamment de se laver les mains fréquemment, ce qui reste l'un des meilleurs moyens d'éviter la contamination, pour soi comme pour ses proches.

Mais quel est le risque de se faire infecter par le contact avec une surface contaminée ? "C'est une maladie nouvelle, répond avec prudence la direction générale de la santé. Seul le recul permettra de savoir comment se passe l'infection par les surfaces et quel est le niveau de contagiosité."

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Eclairage. Coronavirus : cinq questions qui se posent si vous ne pouvez pas télétravailler

• Infographies. Cas confirmés, mortalité, localisation... L'évolution de l'épidémie en France et en Europe

•Témoignages. Coronavirus : "Le journal des confinés, épisode 1" Aurélie, directrice de crèche et mère de deux enfantss

Reportage. VIDEO. Coronavirus : Mulhouse, une ville sous tension depuis le début de l'épidémie

• VIDEO. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne