Coronavirus : plusieurs métropoles pourraient atteindre les seuils d'alerte

France 3

En pleine épidémie de coronavirus, le gouvernement a fixé des critères précis pour passer de la zone d’alerte renforcée à la zone d’alerte maximale. Paris, Lyon ou encore Lille sont menacées au vu des dernières tendances sanitaires. 

Au vu des dernières tendances sanitaires en pleine épidémie de coronavirus, Paris, Lyon (Rhône) et Lille (Nord) sont proches des seuils d'alerte qui les feraient passer en zone d'alerte maximale. Dans la capitale, comme dans les autres villes, le seuil critique d'occupation de lits de réanimation n’est pas encore atteint. Mais le chef du service de réanimation de l’hôpital Lariboisière (AP-HP) n’hésite pas à parler de présaturation. "Ce matin, nous avons 13 patients pour les 18 lits de réanimation médicale qui sont là pour des problèmes de pneumonie grave dû à la Covid-19. C’est une augmentation constante dans le temps mais qui se fait avec une arrivée de plus en plus importante de patients de plus en plus graves", note le professeur Bruno Megarbane.

Trois critères fixés par le ministère de la Santé

Le ministère de la Santé a fixé trois critères pour décider du passage d’une ville en zone d’alerte maximale. Il y a d'abord la part des patients Covid-19 en réanimation qui ne doit pas excéder les 30 %, puis le taux d’incidence chez les plus de 65 ans fixé à 100 cas par semaine pour 100 000 habitants, et enfin le taux d’incidence globale dont le seuil est fixé à 250 cas pour 100 000 habitants. À Paris, ce dernier indice est dépassé avec 263 cas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne