Coronavirus : Philippe récuse tout retard dans la prise de décision gouvernementale

France 3

Le gouvernement se défend de tout retard dans la prise de décision du prolongement du confinement, annoncé vendredi 27 mars. Le Premier ministre a tenu à le souligner lors d’une conférence de presse, samedi, à Matignon (Paris). Les 15 prochains jours seront encore plus difficiles.

Au 12e jour du confinement, samedi 28 mars, le Premier ministre a une énième fois pris la parole. Il promet aux Français la transparence quant à ce qui va se passer. Si Édouard Philippe ne ferme pas le débat quant aux décisions prises, il récuse tout retard sur les premières mesures contre le coronavirus Covid-19. Dans un souci de pédagogie, le Premier ministre est entouré de médecins et de scientifiques. Eux aussi se posent beaucoup de questions sur le virus.

De 10 000 à 14 000 lits équipés

Objectif : se montrer clair pour lever le doute qui s’est emparé des Français. La parole est au ministre de la Santé, et c’est lui qui annonce du concret, à commencer par des commandes d’au moins 1 000 respirateurs artificiels faites auprès des producteurs, dont un français. Le nombre de lits équipés devrait passer de 10 000 à 14 000. Concernant le manque de protection pour les soignants, il annonce une commande d’un milliard de masques à l’étranger. Autre annonce : une montée en puissance des tests. Objectif : 50 000 tests par jour d’ici fin avril, 100 000 d’ici fin juin.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne