Coronavirus : Pékin prolonge de trois jours le congé du Nouvel An chinois

France 2

Pour limiter les déplacements et les risques de propagation du virus qui sévit dans le pays, les autorités chinoises ont choisi de prolonger le congé du Nouvel An chinois de trois jours.

À Pékin, on compte déjà 51 cas de malades atteints du coronavirus et l'ambiance de la ville s'en retrouve plombée. Les rues sont vides. Les habitants restent confinés à l'intérieur. Dans la ville, les contrôles de sécurité sont omniprésents. Les rares personnes qui s'aventurent dans les rues portent un masque. Les écoles sont fermées à Pékin, comme chaque année lors des célébrations du Nouvel An chinois. Elles devaient ouvrir à nouveau le 31 janvier, mais le gouvernement a décidé de repousser cette date, pour limiter les risques de contagion. Les Pékinois partis en vacances sont nombreux à rentrer, de peur que les voies aériennes ne soient bientôt bloquées, ou la ville soumise au confinement.

Pénurie de masques

Les masques ont été pris d'assaut. À tel point que Pékin se retrouve en situation de pénurie. Les usines tournent à plein régime pour en fabriquer de nouveaux. Les Chinois sont également nombreux à se tourner vers leurs pays voisins, comme la Corée du Sud, pour commander des masques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne